Le Club Soda

1982

Au début des années 1980, le regretté Guy Gosselin en compagnie du cinéaste André Gagnon et de Martin Després ont l’idée de transformer une salle de réception située sur l’avenue du Parc en cabaret nouveau genre. George Thurston, alias Boule Noire, se voit confier la mission d’inaugurer la salle durant une semaine en novembre 1982. En février 1983, le Club Soda changera irrémédiablement l’histoire du show-business québécois en présentant la première des Lundis des Ha! Ha!, animés par Ding et Dong.

1985

Les producteurs Michel Sabourin et Rubin Fogel, en compagnie de Martin Després, acquièrent le Club Soda. La salle devient rapidement un véritable creuset de l’industrie moderne du spectacle. De Ding et Dong à Daniel Lemire, de Rock et Belles Oreilles à Michel Courtemanche, de Marjo à Richard Séguin, de Daniel Bélanger à France D’Amour, de Térez Montcalm à Lhassa de Sela, de Robert Charlebois à Michel Pagliaro, rares sont les grands artistes d’aujourd’hui qui n’ont pas connu leurs premiers succès au Club Soda.

1999

La scène exigüe, le manque de dégagement en hauteur, les loges minuscules, l’absence de quai de déchargement et le manque de stationnement pèsent lourd sur la qualité de la programmation et la fréquentation du Club Soda. La vénérable institution de l’avenue du Parc ferme définitivement ses portes le 30 juillet 1999.

2000

Quelques mois plus tard, le Club Soda renaît et entreprend une seconde vie, dans de nouveaux locaux, dessinés sur mesure par le réputé architecte montréalais Luc Laporte. Inauguré le 21 mars 2000 par la Ministre de la Métropole, Madame Louise Harel, le Club Soda est aménagé grâce à des contributions du gouvernement du Québec, de la Ville de Montréal et du Fonds d’investissement de la culture et des communications.

Le Club Soda devient rapidement un incontournable des grands festivals qui contribuent à l’effervescence culturelle montréalaise : le Festival international de Jazz de Montréal, Juste pour Rire, Les Francofolies de Montréal, Coup de cœur francophone, et plusieurs autres! Le Théâtre de la LNI y est établi pour sa saison régulière, au grand bonheur des adeptes d’improvisation!

2003

Un an après le Sommet de Montréal, le Partenariat du Quartier des spectacles voyait le jour. Très impliqué dans les discussions d’origine, le Club Soda est fier d’avoir participé au lancement d’un projet d’envergure pour le centre-ville de Montréal. Les dirigeants du Club Soda s’assurent, année après année, de contribuer à la dynamisation de la métropole et ils croient dur comme fer que les arts et la culture sont les éléments clés de cette revitalisation!

2012

Le Club Soda souligne ses 30 ans comme il se doit! Le 3 décembre, le spectacle Je suis né un lundi… au Club Soda fait revivre les défunts Lundis des Ha! Ha! le temps d’une soirée avec Michel Barrette, Normand Brathwaite, Lise Dion et plusieurs autres, sous la direction artistique de Louise Richer. DJ Poirier et Yann Perreau mènent le bal du Party du 30e et font danser des centaines de personnes jusqu’aux petites heures du matin.